SoundlessLes éditions du 38 proposent via Simplement un service presse de Soundless, premier roman de Pauline Derussy, auteure de quelques nouvelles érotiques que j’ai eu l’occasion de lire (aux éditions Dominique Leroy et L’ivre-book). Ce court roman (à peine cent pages sur ma liseuse) est une romance gay de la nouvelle collection Corail. Une romance gay, voilà qui ne me surprend pas compte tenu des lectures précédentes !

C’est avec plaisir que j’ai lu Soundless. Le titre est intriguant ; on comprend cependant vite le sens du mot puisque l’un des personnages principaux, Thomas, est sourd. Il enseigne même le langage des signes et c’est ainsi qu’il communique avec autrui, ou en lisant sur les lèvres. Le premier contact avec l’homme qu’il a sauvé d’une bastonnade se fait ainsi. C’est un jeune homme frêle sur lequel il se met à veiller.

L’attirance entre les deux hommes est réciproque. Si l’un, Julien, est homosexuel, l’autre, Thomas, ne pensait pas jusqu’alors pouvoir être attiré par un homme. C’est un schéma assez classique dans ce genre de littérature, mais on prend plaisir à lire cette histoire. Le fait que l’un des protagonistes soit sourd apporte une touche originale. Et le fait qu’il prononce le prénom Julien – à sa manière – est touchant, c’est un des moments les plus émouvants de ce roman.

L’ex-femme ne me semble pas très crédible dans sa folie. Sans doute parce que j’y vois un élément perturbateur, passage obligé de l’écriture pour que tout ne se déroule pas sans heurts, parce qu’il convient de dresser quelques obstacles sur la route d’un parfait amour. L’accusation proférée contre Thomas et la façon dont le procès se déroule ne me semble pas non plus très convaincants, Thomas semble jouer à ce moment-là de bien trop de malchance. Il me semble qu’il y a aussi beaucoup trop de laisser faire, de fatalisme. C’est le passage du roman que j’ai le moins aimé. Heureusement, c’est assez bref et ce n’est pas ce que je retiens du roman.

Soundless est un roman d’amour au final plutôt réussi et agréable à lire.

Un roman qui s’ajoute à mes lectures du challenge « littérature LGBT » de Livraddict.

Soundless, Pauline Derussy, éd. du 38, coll. Corail, 2,49€ en format numérique, 14€ le livre broché