Le réfugié syrienFanny Mandler poursuit ses aventures dans un troisième tome intitulé Le Réfugié syrien. Il s’agit d’un roman destiné aux plus de 13 ans – le lecteur suit l’âge de l’héroïne qui est à présent en classe de 4e.

Voir billet de blog sur le tome 1 Des catacombes à l’Élysée et sur le tome 2 Les Apprentis sorciers au pouvoir

Fanny est déterminée, énergique, intrépide, mais aussi pleine de questionnement sur elle-même, sur ses sentiments, sur ses actions, sur ce qui est juste, sur les contradictions du monde des adultes. Elle est à la fois agaçante et attachante.

Dans ce nouveau tome, il est question de la guerre en Syrie, des conflits mondialisés, des raisons intrinsèques de la guerre, de l’accueil des réfugiés bien sûr puisque le roman commence sur la volonté de Fanny d’accueillir quelque temps un enfant syrien. Après un temps d’opposition à cette idée, ses parents lui font la surprise : Firas loge chez eux. Fanny et Romain – n’oublions pas son compagnon d’aventures, d’autant que les affaires de cœur de Fanny le concernent – découvrent alors un mode de vie différent. Tout se complique cependant quand le père de Firas, que l’on croyait mort, réapparaît et qu’ensuite sa mère dont on ignorait l’existence fait également son apparition. Ces personnes sont-elles bien ce qu’elles disent être ? Et pour qui travaillent-elles ? Des services secrets, des états aussi différents que la Russie, Israël, la France aussi, voudraient mettre la main sur Firas. Pourquoi ? Fanny a le don pour se retrouver dans des situations compliquées. Heureusement, elle peut compter sur autrui…

Un roman qui laisse une grande place à l’aventure, à la réflexion, avec pour personnage principal par une jeune fille qui ne s’en laisse pas conter. J’ai pour ma part préféré ce tome 3 au tome 2. J’ai toujours autant de difficulté à comprendre les références cinématographiques cela dit : si Fanny Mandler est cinéphile, ce n’est pas mon cas… Cela ne gêne cependant pas la lecture si on est aussi inculte que je le suis.

Les Aventures de Fanny Mandler, Le Réfugié syrien, Frédéric Gobert, éd. Les Impliqués, 12€ (existe aussi en version numérique, en PDF uniquement apparemment)