L'AcquittementOn m’a cité le nom de Gaétan Soucy, hier, dans un e-mail. Je n’avais jamais entendu parler de cet auteur québecois. On me parlait de Music Hall ! A la bibliothèque, j’ai trouvé L’Acquittement, que je viens de finir et La petite fille qui aimait trop les allumettes. Je ne sais pas si je pourrai lire Music Hall ! Je cherchais hier l’autre livre de Philippe Vilain que j’avais vu, la dernière fois – lorsque j’ai emprunté Le Renoncement -, et ne l’ai pas trouvé. Je réessaierai donc ma chance avec les livres peut-être absents au moment où je les cherche…

L’Acquittement est un court roman (128 pages composé de plusieurs parties, d’où quelques pages blanches comprises dans ce nombre). Un homme, musicien, timide à l’excès, gauche avec les autres et avec lui-même, entreprend de se rendre chez une famille dans laquelle il a servi quelques mois comme professeur de piano, vingt ans plus tôt. La neige ne lui permet pas d’avancer davantage, il est obligé de demeurer chez un militaire, grand amateur de musique, dont la mère porte le même prénom que la femme du musicien, entre autres ressemblances frappantes. Une battue est organisée pour retrouver « la fille du bedeau ». Et puis on assiste à la rencontre qui a causé tant d’anxiété. Les mystères s’épaississent, d’autres semblent s’éclaircir, mais c’est peut-être pour mieux tromper le lecteur qui ne sait en définitive que croire. Ces énigmes, la neige omniprésente qui crée un hors-temps, contribuent à créer une ambiance quasiment onirique. On n’est d’ailleurs pas bien sûr que cet homme-là n’a pas fait que rêver, comme il se le demande lui-même au début du récit. Est-il fou ? Peut-on réellement croire quelque chose, y a-t-il un élément sur lequel on peut réellement s’appuyer ? Tout n’est-il que farce, actes manqués, non-dits ?

L’Acquittement est un roman étrange, déroutant, servi par une très belle langue. Au final, tout est incertain, mais c’est délicieux.

L’Acquittement, Gaétan Soucy, éd. du Boréal, 12,04€ dans cette version, existe aussi en format de poche à 8,50€ chez le même éditeur