Sauver les livres et les hommesTémoignage d’un père dominicain, Sauver les livres et les hommes est intéressant à plusieurs égards.

C’est le regard d’un homme sur la situation de ces dernières années et actuelles dans la région de l’Assyrie, en Irak, c’est une interrogation sur les actions et pensées des hommes de Daech, c’est une leçon de bienveillance et d’humanité envers ses semblables, juifs, musulmans, chrétiens ou encore de ces minorités religieuses pour lesquelles il a le plus grand respect et une grande curiosité, c’est aussi le témoignage d’un engagement pour la culture, pour l’histoire, pour la mémoire des lieux et des hommes, pour la sauvegarde de manuscrits anciens.

Le Père Michaeel Najeeb a entrepris en effet depuis vingt ans de numériser des manuscrits rares et précieux qui survivent par ce biais, malgré les autodafés, les saccages, les films de propagande où les hommes en noir détruisent les monuments, les bibliothèques, tout symbole de culture. Une tâche difficile car tous n’ont pas conscience des trésors qu’ils possèdent, si bien que certains manuscrits sont détruits par ignorance, une tâche difficile car la guerre est là, à portée d’oreille, qu’il a fallu quitter précipitamment Mossoul, qu’il a fallu aussi quitter Qaraqosh, malgré la protection – certes intéressée, mais protection tout de même – des Kurdes.

Et le Père Najeeb évoque les conditions de vie, de survie, la fuite, les checkpoints, les enlèvements d’enfants ou de jeunes filles – ces dernières sont destinées à alimenter des bordels. Il y évoque aussi la solidarité, le désir d’ailleurs de ces gens déracinés qui veulent seulement pouvoir vivre en paix.

Sauver les livres et les hommes est un récit poignant, désolant parfois, mais aussi porteur d’espoir. La foi de ce père dominicain se porte aussi sur les hommes, leur volonté de conserver leur passé, sur l’histoire de cette terre, la plaine de Ninive, celle des personnages de l’Ancien Testament – Jonas notamment dont il est assez longuement question, ainsi que de son tombeau détruit par Daech. Cette terre est le berceau du christianisme, il en est fier et tente de le sauver, à sa manière.

Sauver les livres et les hommes, Père Michaeel Najeeb, Romain Gubert, éd. Grasset, 17€ (existe aussi en format numérique)