La Galerie des jalousies, tome 3J’ai reçu le troisième – et dernier – tome de la saga La Galerie des jalousies de Marie-Bernadette Dupuy, rééditée chez Calmann-Lévy. Une lecture copieuse, puisque chaque volume fait environ 600 pages, mais assez captivante.

Billets de blog sur La Galerie des jalousies, tome 1

et sur La Galerie des jalousies, tome 2

J’avais noté un petit fléchissement avec le tome 2 : le personnage principal, Isaure, était assez pénible à supporter ; on ressassait souvent son enfance malheureuse, si bien que le lecteur s’en lassait. Avec le tome 3, ce défaut existe encore, mais il est moins flagrant. Isaure a tendance à repenser à tout ce qu’elle a vécu au cours des derniers mois et de constituer ainsi des listes d’événements malheureux. On lit donc un certain nombre de fois « la mort de la petite Anne » par exemple. Les événements bons ou mauvais s’enchaînent cependant, si bien que le personnage est davantage dans l’action que dans la nostalgie et le regret. La Galerie des jalousies, tome 3 me semble plus réussi que le tome 2.

Dans ce dernier tome, on apprend le fin mot de l’histoire sur la petite enfance d’Isaure et sur sa relation ambiguë avec la comtesse ; un formidable héritage lui permet de mener à bien un projet cher à son cœur et enfin le beau Thomas, séparé de Jolenta partie en Pologne, se rapproche d’elle…

Bien sûr, l’histoire se termine bien. Un nouveau Noël, plein de gaieté cette fois, conclut la saga. On referme La Galerie des jalousies avec le sentiment que tout est alors à sa place et que tout est pour le mieux pour chaque personnage.

Le livre sera en librairie demain, le 08/11/2017.

La Galerie des jalousies, tome 3, Marie-Bernadette Dupuy, éd. Calmann-Lévy, 22,90€