Il y a des livres que je ne parviens pas à finir. Ces derniers temps, j’ai abandonné deux romans. Citons-les pour que je n’oublie pas d’avoir fait une incursion ici ou là…

Maggie Cassidy de Jack Kerouac

Je n’avais encore jamais lu un seul texte de Kerouac. J’ai hésité à prendre Sur la route à la bibliothèque et puis j’ai dévié sur Maggie Cassidy, roman en partie autobiographique. J’en ai lu cinquante pages et ai abandonné. La célébration des copains, ce n’est pas vraiment un thème auquel j’adhère. Je n’ai pas non plus accroché au style. Je pense que je ne lirai sans doute jamais rien de l’auteur, finalement. Tans pis !

Les Disparus de DublinLes Disparus de Dublin de Benjamin Black

C’est un livre que j’ai reçu lors du swap St-Patrick’s day de Livraddict effectué au printemps dernier. Je n’avais jamais entendu parler de l’auteur. Il s’agit ici d’un pseudonyme utilisé pour les polars Les Disparus de Dublin est le premier qu’il écrit. J’ai lu environ 200 pages et j’ai abandonné, parce que cela ne me plaisait pas, l’avancée était lente, je m’ennuyais ferme. A l’endroit où j’ai arrêté, on ne comprend pas encore quel est ce trafic de nouveau-né ni ce que le beau-frère du médecin légiste (qui enquête un peu malgré lui – enfin, si on peut appeler enquêter le fait de picoler en posant une ou deux questions à l’une ou à l’autre) vient faire dans cette histoire. Je pense que les romans noirs de Benjamin Black ne sont pas pour moi.