Lors du swap graine de lecteurs de Livraddict, A. a envoyé à mon fils L. un colis contenant entre autres quatre livres. Deux figuraient sur la liste de souhaits que j’avais faite, deux autres en sortaient. Ce sont de ces deux albums que je souhaite vous parler aujourd’hui : Disparais ! et Des hauts et des bas.

Disparais !Commençons par Disparais !

Il s’agit d’un album de Michaël Escoffier illustré par Matthieu Maudet paru cette année à l’École des loisirs. Notons, ce qui ne me semble pas si fréquent, que les parents, dans cette histoire, ont l’une la peau blanche, l’autre la peau noire. La petite fille de cette histoire est donc métisse. Comme tous les enfants, la petite héroïne de cette histoire aimerait faire ce qu’elle veut. Or, les ordres pleuvent. Sur une double page, on la voit, cernée par les ordres et questions de ses deux parents. Si bien qu’un peu de magie pourrait résoudre ses problèmes… mais en créer d’autres. Faire tout ce que l’on souhaite n’est pas nécessairement bénéfique.  La conclusion de cet album fait sourire.

Des hauts et des basÉvoquons à présent le deuxième album, Des hauts et des bas.

Le livre était dédicacé. J’ai mis du temps à comprendre que la mère de A. en était l’auteure. Publié en 2015 aux éditions Mazurka, Des hauts et des bas de Corinne Boutry et de Marion Arbona présentent deux sortes de personnages : de très grands et de très petits. Chaque groupe a la curiosité de découvrir le monde des autres. Il y a l’histoire à proprement parler, poétique. Tous les moyens de grandir, tous les moyens de rapetisser sont essayés. Les illustrations comme la mise en page (et ce format du livre même, étroit et très haut) sont en adéquation avec le texte. Il y a aussi un petit jeu de « cherche et trouve » : un oiseau aux ailes bleues se dissimule dans chaque double page (pas toujours facile à trouver !). Autre moyen d’aborder l’album.

Au final, deux jolies histoires à raconter et à regarder.