Perfect world tome 1Perfect world est un manga dont le sixième tome est paru. Je n’ai pour ma part lu que le premier, pour le moment du moins.

Une jeune femme, décoratrice, retrouve lors d’une soirée organisée par son entreprise un jeune homme, à présent architecte, qui a été son ami au lycée. C’était même son amour de jeunesse, mais elle ne lui a jamais avoué ses sentiments. Quelle n’est pas sa surprise quand elle découvre qu’il est en fauteuil roulant. Après avoir ressenti une gêne en sa présence, du fait de son handicap, elle se rend compte qu’elle éprouve pour lui les mêmes sentiments qu’auparavant. Elle passe beaucoup de temps avec lui, mais il se renferme et ne veut surtout pas entendre parler d’amour, trouvant qu’il  serait trop pénible à quiconque de partager sa vie.

Entre crises plus ou moins alarmantes, séjours à l’hôpital, challenges professionnels et évolution de leur relation, ce premier tome tisse un lien entre ces deux personnages, un lien qui pourrait être durable…

Je ne suis pas absolument fan du graphisme (personnages très jeunes au visage trop lisse à mon goût), mais l’histoire est tendre, émouvante, jolie en somme. C’est une série que je pourrai prendre plaisir à lire si je trouve les tomes en bibliothèque, mais je n’irai pas jusqu’à l’acheter.

Perfect world, tome 1, Rie Aruga, éd. Akata, 6,95€