Souvenirs d'EmanonJ’ai lu hier Souvenirs d’Emanon, un très beau manga (one-shot) acheté dans l’après-midi à la librairie Momies de Grenoble. Le titre était recommandé, mis en avant et présent à la fois dans l’espace BD et l’espace mangas, en compagnie de L’île errante, du même dessinateur, que je lirais volontiers, d’ailleurs…

Souvenirs d’Emanon est l’adaptation d’un récit de Shinji Kajio, dessiné par Kenji Tsuruta. L’histoire est simple et belle, les dessins superbes, fins, ils donnent vie aux personnages, les rendent humains.

Un étudiant fait une traversée en bateau. Il y rencontre une jeune fille qui dit s’appeler Emanon, soit « no name ». Elle lui raconte une histoire qu’il peut croire s’il le souhaite : malgré son jeune âge, elle a une mémoire qui couvre trois milliards d’années. Elle se souvient de toutes les générations qui l’ont précédée. Amateur et grand lecteur de SF, le jeune homme accepte cette histoire, mais tout ceci est-il réel ou inventé ? Treize ans plus tard, il se souvient d’Emanon… Que serait sa vie si la jeune fille n’avait pas subitement disparu ?

Un manga grand format doux, pudique, poétique, dont je recommande vivement la lecture.

Souvenirs d’Emanon, Shinji Kajio et Kenji Tsuruta, éd. Ki-oon, coll. Latitudes, 15€