Le Monde de LucrèceLe Monde de Lucrèce arrive aujourd’hui en librairie, dans les rayons jeunesse, avec le premier tome de la série. Je viens de le finir, ma fille (qui va sur ses 11 ans) vient de le commencer. La couverture, très attractive (les illustations de Catel s’égrènent tout au long du volume), y est sans doute pour quelque chose ! Le fait qu’il s’agisse d’une héroïne de son âge aussi.

Lucrèce est en 6e, elle a des amies, surnommées les Lines, une famille un peu (ou très selon les cas – songeons à la grand-mère Scarlett) loufoque (le passage du devoir de maths réalisé par son beau-père est épique !), une tortue appelée Madonna (ma fille, à qui je dis, « oui, elle s’appelle Madonna, comme la chanteuse » me répond : « ah, parce que c’est le nom d’une chanteuse ? » La référence date, Madonna n’est pas nécessairement connue des plus jeunes – eh oui, Madonna est une vieille, plus vieille que les parents qui plus est, alors qu’on sait tous que les parents ont vécu à une époque préhistorique, avant Internet), et puis des préoccupations de son âge (ne pas se faire accompagner par sa mère lors d’une sortie au musée – les parents, la honte ! -, inviter un garçon à son anniversaire, etc.) Le roman est rythmé, enjoué, espiègle, amusant. Lucrèce est une jeune fille qui s’épanouit, qui vit sa vie en s’adaptant aux autres et en construisant son chemin.

Le Monde de Lucrèce a été une lecture agréable pour moi et, je le crois, sera une lecture agréable aussi pour ma fille. Le livre est recommandé par J’aime lire max !, une référence pour les enfants de 9 ans et plus. Le texte est écrit assez gros, est accompagné de dessins en couleurs et le volume en lui-même n’est pas très épais (180 pages à lire quand le texte est aéré, ce n’est pas très long). Il a donc beaucoup d’atouts pour plaire à un jeune – et même un peu moins jeune – lectorat. La suite est attendue en octobre 2018…

Le Monde de Lucrèce, tome 1, Anne Goscinny et Catel, éd. Gallimard jeunesse, 12,50€