Le Garçon qui ne parlait pasJ’avais déjà lu une enquête de Brunetti, le policier vénitien. C’était Brunetti en trois actes. Le Garçon qui ne parlait pas a été réédité aux éditions Points et, compte tenu du 3e offert pour deux achetés dont j’ai parlé juste avant, vous devinez que j’ai acheté ce titre au moment de cette offre.

Cette enquête policière m’a marquée et a produit une sensation de malaise. Le garçon dont il est question est en fait un homme d’une quarantaine d’années. Il est apparemment sourd et muet, intellectuellement fragile probablement, simplet pourrait-on dire. Sa mort surprend, choque. Un homme comme lui, qui n’a pas vraiment de vie puisqu’on ne sait même pas comment il s’appelle, qui est là sans être là, peut-il se suicider ? A-t-il avalé des comprimés en croyant qu’il s’agissait de bonbons ? Que cache son existence ?

Tous ont été négligents à son égard, personne ne s’est soucié de lui de son vivant. Cette constatation terrible touche aussi bien Brunetti qui le croisait parfois au pressing où ce « garçon » était toléré. Il enquête donc sur cette mort étrange, de son propre chef. Et la révélation finale est vraiment horrible, difficile à supporter pour moi en tout cas.

Le Garçon qui ne parlait pas, Donna Leon, trad. de l’américain par Gabriella Zimmermann, éd. Points, 7,70€